7 millions de décès par an liés à la pollution de l’air

Last Update 06/04/2021

Selon un nouveau rapport, environ 7 millions de personnes sont décédées en 2012 en raison de leur exposition à la pollution atmosphérique.


Selon un nouveau rapport de l’Organisation mondiale de la Santé, environ 7 millions de personnes sont décédées en 2012 en raison de leur exposition à la pollution atmosphérique.

Cela représenterait un huitième des décès totaux dans le monde en 2012. Ces chiffres sont plus de deux fois supérieurs aux estimations précédentes et confirment que la pollution de l’air est désormais le plus grand facteur de risque pour la santé dans le monde.

Les nouvelles données indiquent l’existence d’un lien particulièrement plus important entre une exposition à la pollution de l’air extérieur et intérieur et les maladies cardiaques et le cancer, en plus du rôle de la pollution de l’air dans le développement des maladies pulmonaires.

Les nouvelles estimations se basent sur une meilleure évaluation de l’exposition de l’Homme aux polluants atmosphériques. La technologie et les méthodes de mesure améliorées ont permis aux scientifiques d’effectuer une analyse plus détaillée à partir d’une dispersion démographique plus étendue qui comprend maintenant les zones urbaines et rurales.

Le docteur Flavia Bustreo, Sous-Directrice générale en charge de la santé de la famille, de la femme et de l’enfant à l’OMS, déclare: « Purifier l’air que nous respirons prévient les maladies non transmissibles et réduit les risques de maladies chez les femmes et les groupes vulnérables comme les enfants et les personnes âgées. Les femmes et les enfants pauvres paient chèrement le prix de la pollution de l’air intérieur parce qu’ils passent plus de temps à l’intérieur de leur foyer à respirer la fumée et la suie d’une cuisinière à bois et à charbon. »

S'inscrire à notre bulletin d'information