Une exposition à la pollution ambiante dès la grossesse peut accroître le risque d’asthme chez l’enfant

Last Update 06/04/2021

Une exposition à la pollution ambiante dès la grossesse peut accroître le risque d'asthme chez l'enfant


Selon une nouvelle étude, les enfants ayant été exposés dès la grossesse à des niveaux élevés de pollution de l’air  pourraient être plus à même de développer de l’asthme durant leur petite enfance.

L’étude, présentée lors de la conférence internationale de l’American Thoracic Society (ATS – Société américaine de chirurgie thoracique) de 2014, portait sur 430 enfants et leurs mères. Les chercheurs ont analysé les lieux de vie des femmes durant leur grossesse afin d’évaluer les niveaux quotidiens de pollution de l’air avec lesquels elles ont alors été en contact.

Ils ont découvert un lien entre une exposition à des niveaux de pollution élevés pendant le deuxième trimestre de grossesse (à savoir entre la 13e et la 28e semaine) et le développement de l’asthme chez l’enfant.

Les chercheurs savaient déjà que l’exposition d’une femme enceinte à la pollution de l’air pouvait avoir un impact sur le développement des poumons et la santé de son bébé. Toutefois, l’étude a mis en lumière l’importance de la phase durant laquelle le bébé est exposé à la pollution.

Lisez le résumé de cette étude et apprenez-en plus au sujet de la conférence internationale de l’ATS.

S'inscrire à notre bulletin d'information