Évaluation des poumons : la mesure des échanges gazeux

La fonction principale des poumons est d’apporter de l’oxygène dans la circulation sanguine et d’éliminer le dioxyde de carbone. C’est ce que l’on appelle les échanges gazeux. Certaines maladies, telles que la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) ou la fibrose pulmonaire idiopathique (FPI), peuvent rendre les échanges gazeux plus difficiles.

La mesure des échanges gazeux évalue la capacité des poumons à prélever l’oxygène de l’air que l’on respire et à le transporter jusqu’à la circulation sanguine. Elle peut être utilisée pour aider à diagnostiquer et à surveiller tout un éventail de pathologies pulmonaires différentes.

Dernière mise à jour 12/12/2022
This content is available in multiple languages.

Quand vais-je subir cet examen ?


Votre professionnel de santé vous adressera pour une mesure des échanges gazeux s’il a besoin d’en apprendre davantage sur l’efficacité de vos poumons. Si vous avez des questions au sujet de votre santé pulmonaire ou de la mesure des échanges gazeux, vous devrez en parler à votre professionnel de santé.

Que se passe-t-il pendant l’examen ?


L’examen consiste à respirer une petite quantité inoffensive d’un gaz appelé monoxyde de carbone à travers un embout buccal et à retenir votre respiration pendant 10 secondes pour voir quelle quantité de gaz est absorbée par vos poumons.

  1. Avant l’examen, votre professionnel de santé vous expliquera ce que vous devez faire et comment souffler dans l’embout buccal.
  2. Il vous sera demandé de mettre un pince-nez avant de débuter l’examen. Cela permet d’éviter toute fuite d’air par les narines.
  3. Pendant l’examen, vous commencerez par respirer normalement par embout buccal. On vous demandera ensuite de prendre une longue et profonde inspiration, puis de vider l’air de vos poumons, en expirant le plus longtemps possible.
  4. Lorsque vous ne pouvez plus expirer d’air, on vous demandera de prendre une autre inspiration profonde pour remplir vos poumons. Vous retiendrez ensuite cette respiration pendant 10 secondes, puis vous la relâcherez et respirerez normalement.
  5. Après l’examen, vous pourrez vous reposer quelques minutes avant de recommencer pour vérifier que les résultats sont comparables.

Que signifient les résultats ?


Un échantillon du gaz que vous avez expiré lors de votre examen sera analysé par la machine. Les résultats indiqueront à votre professionnel de santé l’efficacité avec laquelle vos poumons transfèrent l’oxygène dans la circulation sanguine.

Votre professionnel de santé comparera vos résultats à ce qui est considéré comme normal pour une personne de votre âge, taille, sexe et origine ethnique.

Que se passe-t-il si les résultats de l’examen semblent anormaux ?


Des résultats anormaux suggèrent que l’oxygène ne passe pas facilement de vos poumons à votre circulation sanguine. Cela pourrait être dû à un certain nombre de maladies différentes, notamment la fibrose pulmonaire idiopathique et la BPCO. Votre professionnel de santé examinera les résultats avec vous pour en comprendre la cause.

De nombreuses maladies qui affectent les poumons sont causées par le tabagisme. Il n’est jamais trop tard pour arrêter de fumer et un soutien est disponible – demandez à votre professionnel de santé comment il peut vous aider à cesser de fumer. Le site Web de l’European Lung Foundation (www.europeanlung.org) contient de nombreuses informations sur les bienfaits de l’arrêt du tabagisme que vous pouvez télécharger en plusieurs langues, ce qui pourrait constituer un bon point de départ.

Si on vous a déjà diagnostiqué une maladie pulmonaire, vos résultats vous aideront à comprendre comment la gérer au mieux, et indiqueront si d’autres traitements sont nécessaires. Votre professionnel de santé en discutera avec vous.

Quels problèmes peuvent survenir pendant l’examen ?


Il n’y a aucun risque connu à la mesure des échanges gazeux, mais vous pourriez ressentir une certaine fatigue – surtout si vous souffrez d’une maladie pulmonaire. Sachez à quoi vous attendre avant l’examen. Pour cela, vous pouvez regarder notre vidéo de démonstration de la mesure des échanges gazeux ci-dessous ou sur www.youtube.com/watch?v=5eET_dRV284&t=4s. Savoir à quoi s’attendre peut vous faire économiser du temps et de l’énergie.

Vous aurez le temps de récupérer entre les examens, afin que vous ne soyez pas trop fatigué.  Si vous vous sentez fatigué ou présentez des étourdissements, demandez à votre professionnel de santé de vous accorder quelques minutes pour récupérer avant la deuxième mesure.

Lors de l’examen, certaines personnes peuvent avoir envie de tousser. Si cela se produit, essayez de vider votre poitrine avant de réessayer.

Aurais-je besoin d’autres examens ?


On peut vous demander de recommencer la mesure des échanges gazeux à différents moments pour avoir ce qu’est, pour vous, un résultat normal et pour surveiller votre état.

Si vos résultats suggèrent que vous pourriez présenter une maladie pulmonaire, votre professionnel de santé peut vous adresser pour d’autres examens afin de pouvoir établir un diagnostic.

Vidéo du déroulement de la mesure des échanges gazeux


Vidéo du déroulement de la mesure des échanges gazeux

S'inscrire à notre bulletin d'information