Print

Le syndrome de détresse respiratoire aiguë

Le syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) est une affection parfois mortelle caractérisée par l’incapacité des poumons à fonctionner correctement. Il est causé par des lésions de la paroi des capillaires suite à une maladie ou une blessure physique. Par conséquent, les parois deviennent plus perméables, entraînant une accumulation de fluide et, ensuite, un éventuel effondrement des alvéoles, ce qui rend l’échange d’oxygène et de dioxyde de carbone impossible dans les poumons.

L’insuffisance respiratoire aiguë (IRA) est un terme souvent utilisé en parallèle avec SDRA, mais il s’agit d’un terme plus générique qui fait référence à l’insuffisance pulmonaire suite à n’importe qu’elle cause, telle que la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO).

Dernière mise à jour 30/04/2021
This content is available in multiple languages.

Symptômes


Il peu probable que le SDRA se produise tout seul, il est généralement le résultat d’un premier problème de santé, d’un accident ou de blessures graves. Il est donc probable que les personnes souffrant du SDRA aient déjà été admises à l’hôpital. Les signes du SDRA sont l’essoufflement ou les doigts/lèvres bleues.

Causes


Deux types d’événements peuvent causer le SDRA ; une blessure directe aux poumons et une blessure indirecte à d’autres parties du corps.

Causes directes

Pneumonie Contenu de l’estomac se déplaçant dans les poumons (connu sous le nom d’aspiration gastrique) Quasi-noyade Traumatisme grave aux poumons Inhalation de fumée et de gaz toxiques Une embolie graisseuse – lorsque la graisse du corps se déplace dans le système respiratoire et entraîne des troubles

Causes indirectes

Gonflement généralisé dans le corps, causé par une réaction excessive du système immunitaire (connu sous le nom de sepsis grave) Choc Transfusions sanguines multiples Inflammation du pancréas (connue sous le nom de pancréatite) Coagulation du sang Surdosage de médicaments

Traitement


Les médecins identifient le SDRA en se basant sur un certain nombre de critères, y compris si celui-ci survient dans un délai d’une semaine à la suite d’une blessure connue ; ou l’aggravation des symptômes pulmonaires, une radiographie du thorax où l’on observe la présence de liquide dans les poumons et une insuffisance pulmonaire sans cause connue comme l’insuffisance cardiaque.

L’affection est soignée de plusieurs manières:

  • La ventilation mécanique qui permet aux poumons de respirer artificiellement après avoir cessé de fonctionner
  • La prise en charge des fluides, en réduisant ou en augmentant l’apport de fluides selon les besoins du patient
  • Les stratégies qui utilisent les voies respiratoires pour accéder au poumon affecté pourraient s’avérer bénéfiques, cependant peu de recherches ont été effectuées sur la réussite de ces traitements
  • Les techniques et les dispositifs qui nécessitent le prélèvement du sang d’un patient et l’ajout d’oxygène ou l’élimination de dioxyde de carbone, pour aider les poumons et le cœur (connu sous le nom d’oxygénation par membrane extra-corporelle (ECMO)).
  • Des mesures d’accompagnement, comme tourner le patient sur le ventre et un accompagnement nutritionnel, peuvent également être utiles
  • Jusqu’ici, aucun traitement pharmacologique efficace n’a été mis au point pour faciliter le traitement du SDRA.

Le SDRA peut entraîner la mort suite à une défaillance de plusieurs organes. Les personnes âgées et les personnes atteintes d’autres affections sont les plus susceptibles de mourir du SDRA.

S'inscrire à notre bulletin d'information